Site de l'académie de Versailles

Accueil > Vie lycéenne > Rencontres et conférences > Parcours Avenir : comment on devient astronome ?

Parcours Avenir : comment on devient astronome ?

vendredi 3 février 2017

Le Télescope et l’ optique adaptative

Damien Gratadour nous a raconté son parcours : Bac S mention Bien, classes préparatoires aux Ecoles d’ingénieur, puis Licence de physique fondamentale, Master 2 d’astrophysique, Thèse de Doctorat, Post doc à Hawai et au Chili, poste de maître de conférence à l’université.

Nous avons vu de splendides clichés d’observatoires et de télescopes dans leur environnement : au Chili, aux Canaris. Le VLT (Very Large Telescope) est basé au Chili. Il y a un projet de construction de l’ ELT (European Extra Large Telescope) toujours au sommet des montagnes chiliennes ; il est prévu pour fonctionner en 2024 et aura un diamètre 39 m ; un milliard d’euro de budget lui est alloué.

Nous avons entendu parler de la prise d’images. Si dans les années 50, il fallait braquer les télescopes sur des objets à proximité d’une étoile brillante : c’était la lumière des étoiles qui servait de lampe de poche. Aujourd’hui on envoie un laser sur du sodium, ça renvoie de la lumière comme une étoile (Système Comeon, système de guidage laser développé en 1989).

Damien Gratadour a présenté l’optique adaptative qui permet de corriger les turbulences dues à des fronts d’onde et d’améliorer les images des télescopes. Ces instruments qui ont mis en evidence le trou noir au centre de la galaxie.


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Lycée Rabelais de Meudon (Académie de Versailles)
Directeur de publication : Sarah Layet