Site de l'académie de Versailles

Accueil > Dans les classes > "Back to school" pour un fonctionnaire européen

"Back to school" pour un fonctionnaire européen

vendredi 29 mai 2015

Compte-rendu de la visite de Matthieu Hébert, Fonctionnaire de la Commission européenne de « retour à l’école »

Nous avons la chance d’avoir accueilli un fonctionnaire européen jeudi 21 mai 2015, Matthieu Hébert, qui a obtenu son bac au lycée en 1998. Aujourd’hui il travaille à la Commission européenne. 17 ans après avoir quitté le lycée, il revient pour témoigner de son parcours et faire le lien avec cette institution située à Bruxelles.

Auprès d’élèves de terminale ES, il a témoigné de son parcours, pas tout-à fait linéaire, de la mission de son institution et de la sienne : ce qu’il fait concrètement.

  • Son parcours : Hypokhâgnes à Sèvres, résultats « catastrophiques », échec au concours de Sciences po, Fac de droit, Licence, 2ème tentative pour entrer à Sciences Po : réussite, échec à un certain nombre de concours des services publics français ( ENA, Affaires étangères), réussite au concours européen.
  • Les institutions : voici un diaporama qui rappelle l’origine, les grandes étapes de la construction européenne, et qui présente les missions des différentes institutions dans l’Europe à 28 d’aujourd’hui, leur fonctionnement.
  • Etre fonctionnaire européen, ça veut dire quoi ?
    M.Hébert a d’abord travaillé au Fonds Social Européen où il était chargé d’aider les régions italiennes à évaluer l’utilisation de l’argent donné par l’Europe.
    Ensuite il a fait partie de l’équipe du Commissaire européen français d’alors, Michel Barnier, commissaire en charge du marché intérieur : il s’est occupé d’écrire des discours, de relation avec les médias, d’accompagner le commissaire dans ses déplacements.
    Aujourd’hui il travaille dans le domaine de la libre circulation des capitaux. Ex : La Hongrie vient de voter une disposition qui dit qu’il faut être hongrois pour acheter une terre, alors qu’elle fait partie de la CEE où il y libre circulation des capitaux.
  • Les points forts du métier : L’environnement culturel, la mobilité géographique.
  • Le concours :
    Tests de raisonnement intellectuel : tests logiques (suite de formes géométriques, trouver la dernière), numériques (ex : lecture d’un texte en anglais, puis QCM rapide), verbaux.
    Mise en situation : est évaluée votre capacité à travailler en équipe, à écouter, à faire des propositions.
    Oral : mise en situation professionnelle. Ex : "vous avez 2 CV identiques (…), un homme, une femme. Quelle personne recrutez-vous ?"
    Beaucoup de profils variés : économistes, historiens, juristes. Il faut parler 3 langues. Pendant les études, profitez d’Erasmus : allez à Rome par exemple !
  • La commission offre des stages intéressants à des étudiants après la licence. Il suffit de se faire enregistrer dans le blue book. Il y a aussi beaucoup d’opportunités de travail pour les traducteurs et interprètes.

De quoi donner envie de se projeter dans l’avenir, non. En attendant rendez-vous à Bruxelles avec de futures 1ères ES en novembre 2015 !

Portfolio


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Lycée Rabelais de Meudon (Académie de Versailles)
Directeur de publication : Sarah Layet